Etriers de freins à disques

Le top du freinage

Autrefois réservé au VTT, le frein à disque se démocratise et s’installe sur tous les types de vélos. Sa popularité grandissante, il la doit évidemment à ses nombreux avantages. Performant et puissant sur tous les terrains, le freinage n'est gêné ni par l’eau ni par les projections de boue sur la roue et n'entraîne pas d’usure prématurée des jantes.

L’étrier est la pièce maîtresse du freinage à disque. Il est fixé sur la fourche et vient (grâce aux plaquettes à l’intérieur) serrer le disque (généralement en acier) qui est solidaire de la jante. Si le disque s’arrête, la jante et le vélo aussi !

Les freins à disque sont généralement plus coûteux à l’achat que des freins patins.

On distingue deux types de frein disque : 

Étriers mécaniques 

Il utilise le même fonctionnement que les freins à patin classique, avec ses câbles coulissant dans une gaine qui viennent tirer et comprimer l'étrier (et les plaquettes) au disque. Plus complexe à entretenir, il est cependant plus léger que les modèles hydrauliques et généralement plus abordables. On notera tout de même un entretien plus régulier que pour des freins à patins classiques.

Le premier point à vérifier est l'alignement du disque par rapport à l’étrier. Si celui-ci est désaxé il va venir frotter sur l’étrier (et les plaquettes) et ainsi s’user prématurément. Un léger bruit qui énervera les cyclistes les plus pointilleux peut aussi faire son apparition ! Une mauvaise installation nuit aussi aux performances du vélo et à terme abîmer l’étrier et le disque. Nous vous recommandons de bien lire la notice constructeurs lors des réglages du câble et de la gaine.

Les étriers de freins mécaniques sont plus économiques à l’achat.

Étriers hydrauliques

Ce n’est plus un câble en acier qui vient tirer et serrer l’étrier. Pour ce dernier, la commande se fait par déplacement d’huile dans une durite du levier à l’étrier en circuit fermé. Lorsqu’on freine, le mouvement de levier va pousser l’huile dans la gaine et exercer une pression sur l’étrier. Les freins hydrauliques sont plus agréables et plus fiables. Ils nécessitent peu d'entretien, si ce n’est une petite vérification du niveau de liquide hydraulique et/ou une purge annuelle ou tous les deux ans en fonction du dénivelé (les novices se tourneront vers un mécano). Durant cette opération, il faut veiller à ne pas répandre ou éclabousser de l’huile sur l’étrier ou le disque (même avec vos doigts). Si cela se produisait nous vous recommandons le Spray anti-bruit et dégraissant ou de démonter et laver à l’eau bouillante les pièces touchées.

Mécanique ou hydraulique, les freins à disque nécessitent de changer les plaquettes  quand celles-ci sont usées.

Avant toute installation, veillez à ce que votre cadre et votre fourche soit équipé de support pour étrier à disque

Il y a 4 produits

Affichage 1-4 de 4 article(s)

Filtres actifs

Nouveau compte / S'inscrire

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous OU Réinitialisez votre mot de passe